Magnétiseur charte

En France, les professions de magnétiseur ou d’énergéticien ne sont pas reconnues ni par l’Etat ni par l’Académie de Médecine. Il n’existe pas de diplôme officiel et l’exercice de ces pratiques est libre, pour peu qu’elles ne se substituent pas à la médecine classique, sous peine pour le praticien d’être poursuivi pour exercice illégal de la médecine. Le praticien s’engage donc à respecter un ensemble de principes et règles éthiques tel que ceux énumérés ci-dessous :

Déontologie

Le magnétiseur ne formule pas de diagnostic et ne fait jamais suspendre un traitement médical en cours sans l’accord du médecin traitant. Il ne s’oppose pas à une intervention chirurgicale. De même, il ne suggère jamais à son consultant d’interrompre le suivi médical, les examens ou les investigations nécessaires à déterminer ou préciser la(les) cause(s) de sa maladie. S’il le juge nécessaire dans l’intérêt, et pour assurer la sécurité de son consultant, il l’orientera à un médecin mieux à même de traiter son cas avec toute la compétence nécessaire.

Confidentialité

Le magnétiseur ne divulgue les résultats de son intervention qu’avec l’assentiment de son consultant et est tenu de respecter le secret professionnel. De plus, il doit observer la plus grande discrétion en toutes circonstances. Il se fait un devoir d’apaiser, de soulager ou d’atténuer, jusqu’à l’extrême limite de ses moyens, la souffrance de ceux qui ont recours à lui. Le praticien prêtera son assistance et sa compétence aux indigents, aux porteurs de handicaps et aux malades en phase terminale, à la demande ou sur les conseils du médecin traitant. Il ne recevra pas en consultation et ne traitera pas les mineurs ou les personnes présentant des troubles mentaux sans la présence d’un parent, d’un tuteur légal.

Respect

Dans ses relations avec la personne à traiter, il restera sobre, honnête et de bonne foi. Il évitera dans son discours les allégations mensongères, les paroles maladroites ou nocives. Aussi, il ne bercera pas le consultant d’illusions trompeuses. Il s’interdira de faire appel à des superstitions. Et il ne se livrera pas à la prévarication. Dans l’exercice de sa profession, le magnétiseur ne surestimera ni ses compétences, ni ses possibilités. Cette attitude garantira au sujet l’innocuité de son action, celle-ci demeurant strictement complémentaire de l’acte médical. Il devra préserver, discipliner et coordonner ses dons naturels, ses qualités intellectuelles et morales. Le thérapeute devra se mettre en conformité avec les obligations administratives de l’Etat français et s’astreindra à respecter les normes ou les statuts en vigueur.

Haut de page